Apropos

A PROPOS D’AMSFR

La Mauritanie, située en Afrique de l’Ouest est un pays sahélo-saharien avec une population estimée en 2005 à 2.905.727 habitants. Elle est classée de par son Produit Intérieur Brut (PIB) parmi les pays à revenu faible et par l’OCSE parmi les pays les moins avancés (PMA). La pauvreté est très répandue en Mauritanie, celle-ci est essentiellement rurale et féminine. En 2000, selon l’office national de statistique de Mauritanie (ONS) l’incidence de pauvreté atteindrait les 51% dont 28,5% pour le milieu urbain (29,2% à Nouakchott) et 66,2% pour la zone rurale. Le faible pouvoir d’achat des populations affectent négativement l’utilisation des services de santé, avec un faible accès aux services sociaux de base se traduisant par des problèmes socio-économique, socio-sanitaire, liés à l’environnement.

Dans ce contexte, la Mauritanie a souscrit à plusieurs engagements internationaux :
les OMD ;
en janvier 2001 au Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté ;
la gouvernance locale par le biais de l’institution de Comités de Concertation Citoyens ;
la signature des accords de Cotonou ;
la réalisation d’un guide de planification ;
la dernière déclaration de politique de décentralisation et de développement local ;
le projet de code des collectivités territoriales.

Ces politiques gouvernementales visent à réduire la pauvreté à travers une action intégrée multisectorielle. Toutefois, malgré les efforts mis en œuvre par les autorités, les différents partenaires au développement avec l’appui de la société civile des insuffisances persistent.

En effet, les mortalités infanto-juvénile en 2004 et maternelle en 2001 étaient respectivement estimées à 116%ₒ et 747%ₒ. De plus, il a été établi que les ménages les plus pauvres dépensent relativement deux fois plus pour leur santé que les ceux le plus riche.

En ce qui concerne l’alphabétisation, bien que des progrès notables aient été faits dans ce sens, chez les pauvres, le taux d’alphabétisation s’élevait à seulement 46% environ. Or, l’alphabétisation surtout celle des femmes est importante d’autant plus que le niveau de scolarisation des femmes influe sur leurs aptitudes à fréquenter les centres de santé.

Pour ce qui est de la concertation des citoyens ce concept se met en place petit à petit et est de plus en plus utilisé comme l’approche idéale pour la réussite d’un projet de développement.

C’est dans ce cadre que s’inscrivent les actions de l’Association Mauritanienne SOS Femme Rurale (AMSFR) dont le but est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations par le biais d’actions ciblées sur fond de concertation de la population.

L’Association Mauritanienne SOS Femme Rurale (AMSFR) est une organisation non gouvernementale à but non lucratif, qui se veut d’utilité publique. Elle a été reconnue officiellement par le Ministère de l’intérieur des Postes et Télécommunication par le récépissé n°0192 du 30 décembre 2003 dont le siège social se trouve à Sebkha, Nouakchott.
L’AMSFR est motivée par des valeurs et principes à savoir : l’honnêteté, la justice sociale, l’Equité, la tolérance.

Contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations de Mauritanie en situation précaire en Mauritanie à travers des actions sociales concertées.

Contribuer à la lutte contre l’analphabétisme des femmes et la déperdition scolaires de jeunes filles
Renforcer les capacités opérationnelles des femmes à Nouakchott et dans le Gorgol
Améliorer l’état de santé des populations de Nouakchott et du Gorgol

Promotion de la santé y compris celle communautaire en faisant des campagnes de sensibilisation, d’éducation et d’information sur plusieurs
thématiques (VIH/SIDA, cancer du col de l’utérus, allaitement maternel exclusif, ménopause, caravane de santé…) et des consultations
médicales;

Promotion de la cohésion sociale au sein de la population mauritanienne ;
Lutte contre l’analphabétisme par la mise en place d’une alphabétisation progressive de femmes à Nouakchott en langues locales et en
français femmes du quartier de Sebkha dans un premier temps ;
Lutte contre la déperdition scolaire par le biais de la sensibilisation de parents d’élèves, de mères leaders du quartier sur le mariage précoce ;
Renforcement des capacités opérationnelles des femmes de Nouakchott et du Gorgol par l’alphabétisation, leur organisation en coopérative,
la mise en place d’activités génératrices de revenu (AGR) et leur formation en gestion de micro-crédit.

Promotion de l’alphabétisation et la préscolarité des femmes et jeunes filles de Nouakchott et du Gorgol, ce qui contribue à améliorer les
programmes de développement ;
Aide au renforcement des capacités des femmes de Nouakchott et du Gorgol de manière à répondre au besoin des femmes en situation
précaire ;
Formation des femmes et jeunes femmes pour l’intégration du marché de l’emploi à Nouakchott et dans le Gorgol ;
Sensibilisation, Information et Communication sur plusieurs thématiques de santé à Nouakchott et dans le Gorgol ;
Organisation de caravanes de santé sur Nouakchott et dans le Gorgol.

Mobilisation des leaders communautaires, de partenaires, des autorités locales, de la société civile pour l’organisation de tables rondes en
vue de dégager le plus souvent les problèmes prioritaires au niveau de Nouakchott et dans le Gorgol
Sensibilisation par le biais des parents d’élèves, des femmes et/ou hommes leaders de quartier et des

What people are saying

More testimonials